Vous êtes producteur de vin et voulez que je parle de vos vins ?
Veuillez me contacter
contact@MyWineAndCellar.com
France   England   Italia   China  

Elaboration du Champagne

(3ème partie)


Le tirage

     Une fois l'assemblage fait et stabilisé, le vin est tiré pour être mis en bouteille. A ce stade, l'ajout de sucre et de levure va provoquer une nouvelle fermentation à l'intérieur de la bouteille et rendre le vin effervescent. C'est la prise de mousse.

Le vieillissement

     Les bouteilles sont stockées couchées pour que le vin s'affine et prenne tous ses arômes et ses saveurs. Cette opération dure au minium 15 mois pour un Champagne brut et 3 ans pour les millésimes. Certaines cuvées haut de gamme sont affinées pendant 6 ans.

Le remuage

     Sur la fin du vieillissement, les bouteilles sont tournées, délicatement, par petites touches de gauche à droite, tout en basculant la tête en bas. Cette opération a pour but de faire tomber vers le bouchon les derniers dépôts organiques, et de faire remonter vers le fonds de la bouteille les gaz de fermentation. Le bouchon temporaire qui est utilisé pour obstruer la bouteille s'appelle le « bidule ».

Le dégorgement

     Le col de la bouteille est plongé dans un liquide glacé (- 25°) pendant 4,40 secondes, afin de geler la partie contenant les dépôts résiduels. Puis la bouteille est ouverte, le gaz propulse cette masse gelée afin qu'il ne reste qu'un vin limpide. Le volume ainsi libéré est remplacé par une liqueur sucrée. Le volume de sucre ainsi ajouté, détermine la qualité du Champagne, demi-sec (de 35 à 50 g de sucre), sec (de 17 à 35 g), brut (12 à 15 g) ou extra brut (moins de 6 g).
     Après vérification de la pression de gaz, la bouteille reçoit son bouchon de liège définitif avec la capsule et le muselet.
     La bouteille est ensuite étiquetée afin d'être disponible à la vente.

-